Separator

Octobre 2018

Dimanche 21 Octobre 2018 - 18h00-Mauro Gargano "Nuages"

Dans le cadre du festival Jazz sur Seine

 

 

Matteo Pastorino – clarinette

Giovanni Ceccarelli – piano

Mauro Gargano – contrebasse

Patrick Goraguer – batterie

 

  “Ce sont quoi ceux là?” dit Otello”

  Et Jago: “Ces sont…  les nuages”

“Et ce sont quoi ces nuages?” répond Othello

Jago: “Je ne sais pas”

 “Ils sont beaux, ils sont beaux… ils sont beaux!” affirme Othello

Et Jago: “Ah, déchirante merveilleuse beauté du monde!”

Da “Capriccio all’italiana- Cosa sono le Nuvole” Pierpaolo Pasolini

 

Avec ces mots, Pasolini termine un épisode du film de Mario Monicelli “Caprice à l’italienne” (“Capriccio all’italiana” 1967) en parlant de la beauté du monde à travers les mots des marionnettes de Jago et Othello. Les nuages survolent le destin de ces deux personnages, qui après une série terrible d’événements de la vie se retrouvent dans une décharge de déchets en attente de la mort. C’est à ce moment là que la beauté du monde sous forme de nuages s’ouvre à leurs yeux et à leurs esprits. Les nuages donc annoncent le temps, changent d’humeur, pleurent, nous écrasent ou nous libèrent la vue et la lumière, suivant le flux de nos pensées, vivent et meurent dans l’éphémère. Mais ils prennent aussi la forme de nos souvenirs qui reviennent…

Comme les nuages qui regardent impassibles la misère de notre nature humaine, la musique habite notre air et notre imagination au delà de nous. Intangible, incorporelle, la musique est comme un nuage invisible quand elle se presente à nos oreilles. Elle nous chouchoute des histoires, elle pleure nos drames, elle nous console, et nous réveille la vérité de nos sentiments les plus intimes.

Avec ce projet intitulé “Nuages” j’ai composé un répertoire ou chaque pièce est une invitation à regarder le ciel et à se perdre dans sa beauté et dans sa puissance orageuse. Le répertoire est composé aussi par des reprises de Domenico Modugno, Django Reinhardt, Charlie Haden. Parfois orageuse, parfois mélancolique et délicate, la musique de ce nouveau projet cherche à réunir ma passion pour les contraires et les contrastes, pour les nuances et les lumières.

Comme les grands metteurs en scène italiens des années 60-70,  j’ai cherché de faire vivre en musique non seulement les cultures populaires et académiques, le sacré et le profane, mais aussi les dimensions politiques, éthiques, et spirituelles, en cherchant avec passion à casser les frontières idiomatiques entre les styles. J’ai fait appel à des musiciens particulièrement “habités” par le “mélos” et par la poésie : le jeune clarinettiste italien Matteo Pastorino (duo De Chassy, “Le Salon Idéal” France Musique), le pianiste italien Giovanni Ceccarelli (membre de Musica Nuda, Daniele Di Bonaventura duo, etc.) et le batteur français Patrick Goraguer (Drums’N Koto, Femi Kuti, Arthur H, etc).

 

 

Separator

Dimanche 14 Octobre 2018 - 18h00-Laurent Maur quartet

Dans le cadre du festival Jazz sur Seine

 

 

Laurent Maur à l’harmonica

Mario Canonge au piano

Thomas Posner à la contrebasse

Pierre-Alain Tocannier à la batterie

 

Son parcours est impressionnant ; après un éveil mâtiné de blues et de rock (Peter Kingsbery, Mighty Sam Mac Laine …), il découvre le jazz vers le milieu des années 90, Toots Thielemans, le C.I.M, puis le C.M.D.L. de Didier Lockwood ….
Depuis, il a conjugué et enrichi son harmonica au contact d’innombrables musiciens des quatre coins du monde, du Venezuela à la Chine, de la Corée à l’Allemagne, avant de venir se réinstaller en France, en 2016.

Pour ce concert, le quartet de Laurent Maur nous interpretera la musique de son dernier disque sortie en avril 2018, La dernière Danse!

 

 

« Comment introduire la « Dernière Danse » en quelques mots?

Un moment de jazz teinté d’un romantisme à la fois mélancolique et chaleureux, une selection de morceaux efficaces dont les thèmes se gravent dans la mémoire comme des chansons, une interpretation à la fois lyrique et subtile et pleine de vie. »

Citizen Jazz

 

 

Separator

Mercredi 10 Octobre 2018 - 19h30- Thomas Renwick trio - TRIBUTE TO CHET

 

 

 

Thomas Renwick à la trompette

François Bernat à la contrebasse

Rémy Gauche à la guitare

 

Chet Baker, tour à tour chanteur et trompettiste, esthète délicat et mélancolique du courant West Coast, a laissé une influence considérable dans le monde du jazz. A l’occasion des 30 ans de sa disparition, le trompettiste et chanteur Thomas Renwick s’entoure de deux talentueux musiciens de la scène parisienne, Rémy Gauche (guitare) et François Bernat (contrebasse) pour lui rendre hommage.
 
Thomas Renwick commence par la guitare et obtient un DEM jazz en 2003. Très influencé par la musique de Chet Baker, il s’initie à la trompette et suit des cours avec Rubinho Antunes. Passionné par l’instrument, il délaisse son activité de professeur d’anglais en 2017 pour se consacrer entièrement à la musique. C’est à l’occasion de jam sessions en région parisienne qu’il rencontre Rémy Gauche et François Bernat.
 
Rémy Gauche commence la guitare à 12 ans et fait rapidement la première partie de Mike Stern à Toulouse. Il étudie par la suite le jazz aux conservatoires d’Orsay, Paris et Amsterdam, ainsi qu’à New York. Ayant enregistré plusieurs disques à son nom, dont « Obscurity of Light » sorti en 2018, il a joué avec de nombreux artistes (Stéphane Guillaume, Anne Pacéo,  Pierre de Bethmann…)
 
Le Bordelais François Bernat débute la contrebasse à 16 ans. Il s’installe à Paris en 2005 et suit une formation jazz au CMDL. Très actif sur la scène jazz parisienne, il anime les jam sessions d’Addario à la péniche Le Marcounet depuis 2015 et joue avec de nombreux musiciens dont Rick Margitza, Pierre Bertrand, Ludovic de Preissac… Il enregistre un album hommage à la musique de Miles Davis en 2018 aux côtés de Fred Borey, Antonino Pino et Olivier Robin.

 

 

Separator

Dimanche 07 Octobre 2018 - 18h30-SLQ GROOVE BAND

Dans le cadre du festival Vo-Vf  : concert de clôture      ENTREE LIBRE
 

 

« Le Groove Band »

Etienne Brachet à la batterie

Renaud Palisseaux à l’orgue Hammond

Michael Joussein au trombone

Olivier Bridot à la trompette

Serge Lavalette à la guitare

 

 

 

Après 20 ans de tournées avec des artistes tel que Sting, Cheb Mami, Zucchero, Allan Stivell, Magic Malik et un album enregistré avec Charlier/Sourisse, Serge Lavalette présente son nouveau projet composé de musiciens bien connus de la scène nationale et internationale.

Avec ce quintet, le guitariste nous propose de nouveaux arrangements teintés de cuivres, mettant en valeur ses compositions « jazz-groove » toujours agémentées de mélodies fortes!

Le « SLQ GROOVE BAND » délivre sur scène une belle énergie très communicative.

A écouter sans modération!

 

Separator