Separator

 

"Jazz au Canapé" vous propose des moments de musique et de convivialité certains mercredis  dès 19h30 et certains dimanches  à 18h00.

Des concerts en duo tournés vers un jazz pluriel : piano jazz, jazz vocal, swing, manouche, latin, brésilien, afro-jazz...

 

L’entrée au concert est de 12€

 

Novembre 2017

Dimanche 05 Novembre 2017 - 18h00-Nicholas Thomas & Marco Ferri quartet

Hommage à l’organiste Jeff Mc Duff

 

 

Nicholas Thomas au vibraphone,  Marco Ferri au saxophone tenor, Antonio Caps à l’orgue Hammond & Adam Pache à la batterie

 

Les références à la culture afro-américaine du XXe siècle, avec des influences classiques européennes sont les lignes directrices du quartet, dans lequel le vibraphone joue une présence rythmique, mélodique et harmonique. Le quartet, dirigé par deux artistes italiens de renom tels que Marco Ferri (laureat du prix Massimo Urbani et professeur au conservatoire de Bologne) et Nicholas Thomas (italien de naissance mais résident à Paris) bénéficie d’une rythmique exceptionnelle avec Antonio Caps (déjà avec Greg Hutchinson, Eric Alexander, Ronny Cuber..) à l’orgue hammond et Adam Pache batteur de Christian McBride, Clark Terry, Steve Grossman, Jeremy Pelt..

 

A écouter

Separator

Dimanche 19 Novembre 2017 - 18h00-Vincent Robineau trio

Swing

 

 
Vincent Robineau à la guitare
Laurent Marode à l ‘orgue Hammond B3
Stéphane Chandelier à la batterie


 

Amoureux du swing et du blues ces trois musiciens reconnus revisitent la légendaire formule orgue/guitare/batterie pour un concert dynamique et authentiquement jazz!
 
Ne pas rater!
 

 

Separator

Mercredi 22 Novembre 2017 - 19h30-Michel Mardiguian et Ludovic De Preissac duo

 Jazz New-Orleans et Swing

 

 

 

Michel Mardiguian à la clarinette et Ludovic De Preissac au piano

 

La clarinette a été un des instruments fétiches du Jazz traditionnel, depuis ses débuts (Sidney Béchet, Al. Nicholas, B.Bigard), jusqu’à l’Age d’Or des grands orchestres Swing. Un peu délaissée au profit du saxophone au timbre plus flatteur, elle a retrouvé depuis la place qu’elle mérite grâce à de nombreux jeunes musiciens séduits par ses immenses possiblités.

Ces deux musiciens complices vous régaleront d’une palette des plus beaux thèmes du jazz traditionnel, venus tous droit des grands maîtres que furent Sidney Bechet, Jelly Roll Morton, Fats Waller, Louis Armstrong, Duke Ellington et Benny Goodman.

Michel MARDIGUIAN a dirigé pendant quinze ans les Bootleggers à Paris, puis au Haut-de-Cagnes (près de Nice) où il animait le Pied Bleu, jazz-club très actif. On l’y a entendu avec Benny Waters, Maxim Saury, Dany Doriz, Marc Laferriere, Migthy Flea Conners, Herb Hall, Wallace Davenport, George Wein. Nombreux concerts, radios et TV, Grande Parade du jazz de Nice. A New-York, joue avec Max Kaminsky, Herman Autrey, Al Hall. A Washington où il habite 5 ans, outre son groupe Clarinet Connection, il joue dans le Hot JAZZ BAND, un septet style Benny Goodman avec Steve Jordan et le batteur Brooks Tegler. De 98 à 2001, il est aussi avec IRAKLI Louis Ambassadors. Il fonde en 2012 CLARINET UNLIMITED avec son alter ego le clarinettiste Jacques Montebruno.

Ludovic De PREISSAC, issu d’une famille de musiciens, s’initie à 15 ans au jazz en autodidacte. Sollicité d’abord par des jazzmen classiques comme Maxime Saury et Stéphane Guérault, c’est avec son premier trio (1987) qu’il développe un langage plus moderne (lauréat de Jazz à La Défense et Concours International de Monaco). Influencé par les pianistes Oscar Peterson et Michel Petrucciani, il assimile et façonne les grands standards américains. S’adjoignant une trompette et un saxophone, le trio devient quintet inspiré de ceux, légendaires, des années 50/60 (Horace Silver, Art Blakey’s Jazz Messengers). Un répertoire original et un “son“ l’imposent comme l’un des meilleurs en France. A l’aise dans tous les styles, Ludovic de Preissac illustre aussi, dans un contexte pédagogique (master-class, stages), toute l’histoire du piano-jazz.

 

Separator