Separator

Septembre 2018

Samedi 29 Septembre 2018 - 16h00- Chroma Steel

 Concert de 16h à 17h / entrée libre

 

Steel pan : Elise Simon, Julie Rigoud, Ondine Awen Korn et Olivier Wiren /  Nicolas Terrancle  à la batterie

 

Chroma Steel, groupe formé en 2014, basé dans le Tarn près de Cordes sur Ciel est constitué de 4 panistes et d’un batteur.

Le steeldrum, aussi appelé steelpan ou tout simplement pan, est l’un des deux instruments acoustiques inventé au cours du XX° siècle.

C’est une percussion mélodique, née dans les années 1940 sur l’île de Trinidad et Tobago dans les Antilles, conçue à partir de barils métalliques de 216 litres standards, utilisés par l’industrie pétrolière pour stocker et transporter de l’essence ou de l’huile, ou encore de la compote, des extraits de parfums… L’instrument lui-même est constitué d’un ou de plusieurs bidons, suivant sa place dans l’orchestre et sa tonalité. Il est accordé sur une gamme tempérée.

Le répertoire sera principalement caribéen (Calypso, Soca, Reggae, Latin) avec des compositions ou arrangements de reprises d’artistes divers tels que Stevie Wonder, Caravan Palace et s’ouvre même sur des œuvres classiques de J.S.Bach.

 

Separator

Mercredi 26 Septembre 2018 - 19h30- Pierrick Menuau & Nicolas Rousserie 4tet

 

 

Pierrick Menuau au saxophone, Nicolas Rousserie à la guitare,
Duylinh Nguyen à la contrebasse et John Betch à la batterie

 

Le quartet composé de Pierrick Menuau, Nicolas Rousserie, Duylinh Nguyen et John Betch reviste la période de la collaboration entre le saxophoniste Sonny Rollins et le guitariste Jim Hall. Lors de son retour sur la scène Jazz à New York en 1961 Sonny Rollins va enregistrer un album en 1962 intitulé » The Bridge  » RCA records qui sera un record des ventes pour le saxophoniste. Les musiciens qui l’accompagnent à cet époque sont Jim Hall guitare, Bob Cranshaw Contrebasse et Ben Riley drums.

 

Separator

Dimanche 23 Septembre 2018 - 18h00-Rémi Toulon 4tet



 

 

Rémi Toulon au piano, Sébastien Charlier à l’harmonica diatonique, Jean-Luc Arramy à la contrebasse, Vincent Frade à la batterie

 

 

Sur scène depuis l’âge de quinze ans, Rémi Toulon s’est frotté au Jazz sous toutes ses formes. Son appétit musical et son goût prononcé pour l’éclectisme l’ont amené à participer à plus d’une vingtaine d’albums et à multiplier les rencontres et projets musicaux en tant que pianiste, compositeur ou arrangeur, en France et à l’étranger.

C’est en trio aux côtés de Jean-Luc Arramy (contrebasse) et Vincent Frade (batterie) qu’il enregistre Novembre en 2011 et remporte l’année suivante le premier prix du concours international d’orchestres Jazz organisé par le festival « Jazz à Montauban ». Dans la foulée, le trio enregistre Quietly, salué dès sa sortie comme « Révélation » par Jazz Magazine.

Pour son tout nouvel opus, Adagiorinho, Rémi Toulon convie à la fête un autre virtuose, l’harmoniciste Sébastien Charlier. Repéré et produit par le regretté Didier Lockwood, Sébastien est considéré mondialement comme un véritable OVNI de l’harmonica diatonique.

Un quartet haut en couleur pour un voyage festif et mélodique où la Samba côtoie le Blues, Gainsbourg croise Djavan et Musset danse le Boogaloo !

 

« Rémi Toulon, musicien éclectique et surdoué »
FRANCE MUSIQUE

« Compositions et arrangements soulignent des mélodies attachantes, une efficacité rythmique redoutable et un lyrisme bien dosé »
JAZZ MAGAZINE

 

Separator

Mercredi 12 Septembre 2018 - 19h30- Swan

 

 

Hanna Hägglund, Brenda Della Valle & Sophie Uvodic au chant

François Combarieu à la guitare

 

SWAN est un trio vocal éclectique né de la rencontre entre trois chanteuses professionnelles aux univers multicolores  allant du jazz à la pop, accompagnées d’un guitariste tout aussi riche d’influences.

 Elles se retrouvent dans leur passion du travail  vocal harmonique et rythmique et le plaisir du swing…

Musiciennes et compositrices chacune, leurs arrangements originaux métamorphosent des monuments du répertoire pop international des années 70 à nos jours pour en faire leurs propres morceaux.

Epuré, énergique et plein de surprises, le style de SWAN les  propulse au rang des trios vocaux de caractère dans le paysage polyphonique d’aujourd’hui !

 

Separator

Dimanche 09 Septembre 2018 - 18h00-Esaïe Cid 4tet



 

 

Esaïe Cid au saxophone, Gilles Rea à la guitare, Samuel Hubert à la contrebasse & Mourad Benhammou à la batterie

 

 

Le saxophoniste d’origine barcelonaise Esaïe Cid, incontournable des clubs de jazz parisiens, s’entoure de Gilles Rea à la guitare, Mourad Benhammou à la batterie et Samuel Hubert à la contrebasse pour nous présenter son nouvel album « Maybe next year » (Fresh Sound Records).

 

« Esaie Cid a choisi, avec humilité, de poser ses pas dans ceux des grands ancêtres. D’étudier à fond leurs styles. De s’en imprégner jusqu’à les faire siens. Son talent a fait le reste. Ainsi, paradoxalement, apparaît-il bien plus original, dans sa pratique du bop et du cool, que bien d’autres de sa génération … »
Jacques Aboucaya, Jazz Magazine

 
Modeste, savant, élégant et délicat, à la ville comme à la scène, il est le modèle parfait de ces musiciens de jazz qui, pour n’être pas nés dans la patrie du jazz, n’en apportent pas moins leur pierre, toujours précieuse, à l’édifice et à la permanence de cet art. (…) Esaie Cid, c’est la poésie sur son instrument, la recherche d’une beauté délicate, un brodeur de mélodies, un développeur d’atmosphères… »
 Yves Sportis, Jazzhot

 
 
 

Separator